admin, Auteur à
Google teste les livraisons par drone en Australie
Drone Google Wing - BF

Google teste des drones afin d’assurer la livraison de certains produits. Le projet s’intitule Wing et a été développé dans le laboratoire Google X, où ont également été développés la Google Car ou les Google Glass.

Contrairement au projet similaire Prime Air d’Amazon, l’objectif est que le vol se déroule entièrement de façon automatisée sans intervention humaine une fois que la destination a été programmée, insiste le britannique Astro Teller, 44 ans, dirigeant du laboratoire Google X, lors d’une interview donnée au Parisien. Le responsable précise qu’il faudra attendre encore deux ans avant de voir ce type de drone en activité commerciale. 

Lancé il y a deux ans

Ce projet a été lancé il y a deux ans, mais Google ne le révèle qu’à présent. Un objectif de Google est de pouvoir assurer des livraisons dans des zones éloignées dans le cas de catastrophes ou d’urgences. Exemple, la livraison d’un défibrillateur plus rapidement qu’une ambulance, ralentie par les embouteillages. Les prototypes des drones ont été testés en Australie, car l’usage de drones y est moins régulé que dans d’autres pays.

Les drones utilisés ont une envergure de 1,5 mètre et ils pèsent environ 10 kg, charge comprise. Le drone à lui seul représente l’essentiel de ce poids, puisqu’il pèse 8,5 kg. La livraison du produit est assurée au moyen d’un filin. L’appareil décolle à la verticale puis prend une position de vol classique en réorientant ses moteurs.

Drones Google - Australie -

 

 

Author: admin
Category: robots
Date: August 29, 2014
Comments:


Le smartphone 3D commandable d’un simple mouvement du doigt

Le chinois Takee Technology lance son premier smartphone, le Takee 1, et le présente comme un smartphone holographique, affichant les images en 3D. Le téléphone a été présenté à Beijin le jeudi 17 juillet dernier.

Grâce à ses caméras, le smartphone suit les yeux de l’utilisateur et lui présente l’image en relief. Autre avancée,  un module se plaque sur le smartphone afin de lui ajouter quatre caméras supplémentaires et rend ainsi le téléphone commandable par les simples mouvements du doigt, sans avoir à toucher l’écran.

C’est le premier smartphone de Takee qui est la filiale de Estart, un fabricant d’écrans de smartphone. Plusieurs vidéos ont été publiées sur le smartphone Takee 1, et certaines très marketing présentent le smartphone comme affichant des images 3D avec un réalisme saisissant.

Il restera à juger sur pièce si le smartphone arrive un jour en France. Sur le marché international, les constructeurs chinois de smartphones tels que Huawei, Lenovo et ZTE grignotent des parts de marché à Apple et Samsung.

Author: admin
Category: Not classified
Date: August 14, 2014
Comments:


Une veste lumineuse qui réagit aux voitures

La démarche « deimatic » est adoptée dans la nature par les animaux face à leurs prédateurs.  Elle consiste à afficher un comportement ou des couleurs de manière surprenante afin de distraire leur prédateur et de pouvoir fuir. C’est ce que tente d’imiter Bill Verity, étudiant, avec une veste destinée aux femmes cyclistes.

En Grande Bretagne, les femmes sont minoritaires à faire du vélo. La veste conçue par Bill Verity détecte la proximité d’un véhicule ou d’un bus, et émet un signal clignotant plus ou moins rapide grâce à des lampes Led afin de réagir à la trop grande proximité du bus ou de la voiture, et d’éloigner le danger.

Deimatic road testing from Will Verity on Vimeo.

Author: admin
Category: connected objects, security, video
Date: August 14, 2014
Comments:


Un robot joue les concierges dans un hôtel californien
Robot - BF

Le 20 août, l’hôtel Aloft à Cupertino, en Californie, débutera le test d’un robot assurant la délivrance de petits objets aux clients. Le robot s’appelle « Botlr », et ressemble un peu au célèbre R2D2 de la guerre des étoiles.

Le robot a été créé par Savioke, une startup de la Silicon Valley, à Santa Clara. L’hôtel est d’ailleurs situé en face du campus d’Apple. Le robot peut transporter de petits objets (rasoirs, chargeur de smartphone, journal du jour, sandwiches, …) en moins de trois minutes pour n’importe laquelle des 150 chambres de l’hôtel. Le robot possède une caméra et plusieurs capteurs. Il sait éviter les personnes, et commander l’ascenseur. La startup Savioke a été créée en 2013.

Author: admin
Category: video
Date: August 14, 2014
Comments: